Stop engines

Bonjour,

Après réflexion j’ai décidé de stopper ici l’expérience blog que je ne trouve pas intéressante car elle n’apporte aucun + comparé à la formule forum, que du contraire même. C’est donc sur Simus-Paradise que vous pourrez continuer à suivre l’aventure du Nirone et de son propriétaire.

http://simus-paradise.forumactif.com/f6-cyclotourisme

Merci à ceux qui ont été présents durant ces quelques articles et j’espère vivement vous retrouver sur Simus-Paradise.

Dany, 42×24.

Ende.

Publicités

Coup d’éclat !

En voulant régler la hauteur de selle, ma clé Allen a glissé dans la vis de serrage et m’a échappé des mains. Elle a ensuite bondi vers le haut et effectué une courbe ‘demi-looping bas’ digne d’un show aérien avant de toucher le top tube puis de partir en piqué et s’écraser au sol.
Résultat: un éclat dans la peinture malgré le stickers appliqué sur le tube.
Le Bianchi est désormais bien à moi…

Mais, dans un éclair de génie dont nul ne sait d’où il peut bien venir, moi qui cherchais depuis 4 jours où j’allais bien pouvoir mettre mes stickers et drapeaux, cet éclat me donne l’idée qui me manquait !
Et comme le drapeau suisse est un des rares à pouvoir être regardé dans les deux sens en ayant toujours l’impression d’être à l’endroit, ni une ni deux, on fonce.

En attendant, j’enrage ferme, n’en doutez pas. Le vélo n’a pas encore roulé un mètre et il a déjà un éclat de peinture. En regardant à la loupe, on voit bien qu’il ne doit pas y avoir beaucoup de couches. Bon, c’est un entrée de gamme, mais tout de même…
Et tout ça à cause de ma clé Allen, ce que je n’ai pas saisi de suite. Mais c’est une 3/16 donc une système US et Bianchi travaille en système métrique. Voilà pourquoi ma pseudo clé de 5 était trop grande et la pseudo 4 trop petite.

On apprend à tout âge et on dit même dans le milieu que c’est en faisant des gaffes qu’on devient un bon mécano. Alors dans ce cas…je suis sur le chemin pour devenir un Grand Maître !

Au fait, pour ceux qui ne le savent pas, ‘Mimiie’ c’est ma grande amie suisse et je lui avais promis de baptiser mon vélo de son surnom et d’un drapeau suisse. Vous savez tout.
Me reste maintenant à trouver un endroit pour caser un drapeau belge et un ‘Dany’.
Un autre coup d’éclat ?

😆

Dany, 42×24.

Bianchi Via Nirone 7

Depuis que je suis arrivé dans le monde du vélo, une marque m’a toujours attiré: Bianchi.

bianchi_grande

Pourquoi ? Peut-être parce qu’Edoardo Bianchi est un des plus anciens fabricants de vélos sur lesquels ont roulé des légendes comme Fausto Coppi ou Felice Gimondi  ? Peut-être parce que la couleur « Celeste » m’attire ? Peut-être parce que le nom sonne bien ? Aucune idée, mais c’est comme ça: j’aime les Bianchi et à mon avis, la célèbre « Passione Celeste » ça doit commencer comme ça !

Aussi, à l’heure où je me dis qu’il commence à être temps de songer à me procurer un vélo un peu moins fatigué que le Corsa, un peu plus léger aussi et équipé de braquets plus en rapport avec mes facultés, Bianchi entre évidemment dans la liste des ‘à voir’ et même en première position.

Après avoir écumé les sites des marques les plus en vue, Cannondale, Trek, BMC, Ridley, Merckx, Pinarello, Colnago et encore d’autres venues d’ailleurs comme Merida ou Canyon, j’en reviens encore et toujours à Bianchi en me disant que c’est vraiment la seule marque avec laquelle j’aurais plaisir de partir rouler.

Comme je n’ai aucune envie de succomber au marketing, ni de dépenser des sommes folles pour un vélo, je reste dans mon registre qui est cyclo-tourisme, 3ème âge, aucune prétention sportive poussée, juste l’envie de réussir à grimper quelques gros faux-plats(on verra plus tard, si je peux faire plus mais chuuut !!) et de ce fait, un vélo en alliage d’aluminium me suffira amplement d’autant qu’il me faut aussi un certain confort sur ces innommables routes de Belgique, confort que le carbone ne me donnera pas.

Dans cette optique, plusieurs modèles sont très intéressants mais le vélo qui m’accroche le plus chez Bianchi est un vélo en alliage d’aluminium séries 6000 en ‘triple butted’ classé par Bianchi dans la catégorie endurance ‘C2C'(coast to coast), le Via Nirone 7.

Plusieurs modèles avec différents groupes sont proposés en 2015, mais c’est le modèle le moins cher que je retiens, à cause de…la couleur !

Le C2C Via Nirone 7 équipé en Shimano Clarise 8 vitesses,
Le C2C Via Nirone 7 équipé en Shimano Claris 8 vitesses et compact 50/34.

Son prix, rudement attractif, 799 € avec pédales(normales) et bidons offerts chez un revendeur de Hoeselt, Tom’s Cycles !

Le modèle montré chez Bianchi est par contre équipé d’un triple plateau, 50/39/30 et c’est celui-là que je vais probablement avoir.

Via Nirone 7 monté en en triple.
Via Nirone 7 monté en en triple 50/39/30.

 

Après bien des hésitations, car il y a d’autres modèles qui me plaisaient énormément comme le Vertigo, cadre carbone(mais entrée de gamme) et peinture splendide ou même le Vigorelli, vélo classique en acier mais avec des braquets modernes(aussi cher que le Vertigo !), finalement je me suis décidé et suis résolu sur le Nirone 7 qui sera donc mon prochain vélo et je n’en dors déjà plus !

Ca va être grandiose, surtout si on voit que le petit braquet sera de 34/30 ou 30/30 si c’est en triple ! Ca voudrait dire 2m39 ou 2m11 par tour de pédalier ! Enfin, je vais pouvoir grimper et le 42×24(3m70…) ne sera plus qu’un souvenir !

Le reste à suivre dans un prochain billet.

 

Dany, 42×24.

Rétrospective 2014

Après bien du temps passé à monter bout à bout cette sélection de photos de 2014, après une éternité passée à sélectionner et synchroniser la bande son, après avoir été obligé de refaire entièrement le travail suite à un bug du logiciel d’édition au moment d’enregistrer, après un temps fou mis pour uploader les 370 Mo du résultat final sur l’hébergeur, après avoir été obligé d’uploader une seconde fois la vidéo sur un drive car Vimeo la refusait pour droits d’auteurs violés(…), voici finalement la Rétro Cyclo 2014 ! Plus de 10 minutes d’images, ce qui est tout de même fort peu pour résumer une année aussi mémorable, durant laquelle la météo a été tout du long exceptionnelle, même si ça ne nous a pas empêché d’être plongé dans la pluie plusieurs fois !

😆

Bon amusement et vive le vélo !

(Cliquez dans la photo ci-dessous, téléchargement possible !)

DSCN2399

Dany, 42×24.

Bonne année 2015 !

Au moment où, à l’autre bout de ce monde qui bascule dans une nouvelle année, les feux d’artifice crépitaient, là-bas, dans la campagne de Hesbaye engoncée dans un froid à mettre un canard au four, on célébrait  la naissance de ’42×24′, blog à tendance cycliste avérée et au sujet duquel on peut craindre le pire, même si du meilleur n’est pas à exclure.

Conçu la nuit de Noël, ce blog au titre étrange a pour objectif de traiter tout ce qui concerne le vélo avec bien entendu un accent majeur mis sur les sorties à vélo que j’aurais le plaisir d’effectuer en 2015 avec mon vieux Merckx Corsa de 1983. Et à propos de ce titre étrange, les plus futés l’auront deviné, il s’agit d’une démultiplication plus communément appelée en cyclisme, un « braquet ». Ce braquet, c’est le plus petit dont dispose mon vélo et il développe près de 4 mètres par tour de pédalier…Voilà pourquoi je mets souvent des chaussettes blanches à pois rouges parce que grimper des côtelettes à 4% avec un braquet pareil à mon âge, ça vaut bien sinon un maillot, du moins des chaussettes distinctives !

10 Noël17h17m46s190

Voilà donc pour les présentations, très sérieuses et solennelles. Dans le même registre, je souhaite au passage une bonne année à tous les cyclos de la planète et plus particulièrement à ceux que je croise régulièrement sur les routes de Hesbaye sans les connaître ainsi qu’à ceux que je ne croise pas mais que je connais tels Michel, Patrick et leurs collègues des ADM de Waremme.

Dany, 42×24.